J'accepte En poursuivant votre navigation sur ce site, vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. Ces Cookies (petits fichiers texte) permettent de suivre votre navigation, actualiser votre panier, vous reconnaitre lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connexion. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs: http://www.cnil.fr/vos-obligations/sites-web-cookies-et-autres-traceurs/que-dit-la-loi/
Drapeau

Les irritations et les ampoules

Pourquoi l'ampoule ?

Des frottements répétés sur la peau provoquent une irritation et à la longue une séparation du derme et de l’épiderme. L’espace créé est alors rempli par une sécrétion naturelle : la lymphe (et non pas du pus !). Ce phénomène est une réaction de défense de la peau elle-même afin de protéger les tissus situés sous l’ampoule. Tout frottement supplémentaire sur l’ampoule peut conduire à son éclatement. La peau abîmée peut alors s’infecter, ce qui va ralentir le processus de cicatrisation.

Et si on privilégiait la prévention !

Plutôt que de soigner avec un pansement quand le mal est fait, il est préférable d’éviter l’ampoule et donc d’appliquer des moyens préventifs. Sur une zone sensible ou dès les premiers signes d’échauffements ou d’irritations, utilisez une Protection anti ampoule à l’Epithelium Activ.

Soigner quand l’ampoule au pied est là

Si l’ampoule est formée mais non percée, l’application d’une des protections décrites ci-dessus soignera, apportera du confort et permettra de poursuivre l’activité. Par contre, si l’ampoule est percée et seulement dans ce cas, c’est le Pansement hydrocolloïde qui est préconisé pour se soigner. En présence d’exsudat, il va former un gel qui va protéger l’ampoule : il soulagera ainsi la douleur et favorisera la cicatrisation.

Protections anti-ampoules

Protections anti-ampoules