J'accepte En poursuivant votre navigation sur ce site, vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. Ces Cookies (petits fichiers texte) permettent de suivre votre navigation, actualiser votre panier, vous reconnaitre lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connexion. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs: http://www.cnil.fr/vos-obligations/sites-web-cookies-et-autres-traceurs/que-dit-la-loi/
Drapeau

Cor ou durillon

Rappel sur le processus de kératinisation ...

La peau est constituée de 3 couches superposées, soit de l’extérieur vers l’intérieur : l’épiderme, le derme et l’hypoderme.   L’épiderme est constitué de cellules particulières, les kératinocytes qui se forment dans la couche basale. En vieillissant, ces kératinocytes se rapprochent de la surface de la peau, se chargent de kératine, y perdent leur noyau, et enfin meurent et sont éliminés (par desquamation). Ce cycle, correspondant à la durée de vie d’un kératinocyte, a une période de 35 à 45 jours. Dans des circonstances normales, le taux de mitoses (divisions cellulaires) dans la couche basale est égal au taux de desquamation.

Par contre, lorsque la peau est soumise à des pressions trop fortes ou à des micro-traumatismes répétés, elle enclenche une réaction de défense qui conduit à l’accroissement du taux de renouvellement cellulaire. Ce phénomène provoque la migration d’un nombre de cellules plus important à la surface de la peau, se traduisant par un épaississement de la couche cornée (couche la plus externe de l’épiderme). On observe alors la présence de zones d’hyperkératose. Ces lésions souvent très douloureuses, sont appelées "durillons" lorsqu’elles sont situées sous la plante du pied et "cors" lorsqu’elles sont situées sur les orteils.

Quelle solution pour stopper ce processus ?

Il faut interposer une interface de confort entre l’agresseur (la chaussure, un orteil voisin…) et la peau pour diminuer le stress perçu par celle-ci.  Aussitôt le processus de kératinisation va être désactivé, l'équilibre entre renouvellement cellulaire et la desquamation retrouvé. Compte tenu du cycle de vie d’un kératinocyte, l'effet ne sera réellement visible que 5 semaines après le début de l'application.     L'Epithelium 26, matériau mis au point par des podologues, agit comme un répartiteur de pressions sur le pied et présente une durée de vie qui permet de protéger durablement la peau contre les cors et les durillons. Selon la zone concernée, la gamme EPITACT propose plusieurs types de protections.

Les solutions pour les cors

Il existe dans la gamme EPITACT une solution spécifique pour chaque type de cor et de durillon :

Digitubes
digitubes

                Séparateurs             

séparateurs

Doigtier
doigtier
Pansements durillons
pansements durillons
Coussinets plantaires
coussinets plantaires

Les solutions pour les durillons

Pour soulager les douleurs liées à un durillon, l’application d’un pansement Durillon à l’Epithelium Activ est préconisé. Si ces douleurs localisées sont accompagnées de douleurs diffuses sous l’avant-pied, l’utilisation de Coussinets plantaires à l’Epithelium 26 (avec des chaussures fermées) ou de Coussinets discrets à l’Epithelium 26 (avec des chaussures ouvertes) est préférable.